top of page

Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

Dernière mise à jour : 19 avr. 2023

En 2017, Mel, mon ami photographe et mécanicien de la Royal Air Force, débarque en France avec la ferme intention de m’emmener faire le spotter au Nato Tiger Meet de Landivisiau.


Mais qu’est-ce donc ce Nato Tiger Meet ?


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

Comment arriver à poser un pied dans une base militaire ?


Le Nato Tiger Meet est un exercice d’envergure réunissant les escadrons de l’Otan, ayant le tigre pour emblème. Comment me suis-je donc retrouvé sur la Base Aéro Navale de Landivisiau en 2017 ? Il est en fait très facile d’y accéder, le site web Nato Tiger Meet permet de vous renseigner. Des journées sont réservées aux spotters, ces photographes passionnés d’aviation.


Il suffit juste de s’inscrire, de montrer patte blanche (vous êtes sur une base militaire !) en fournissant vos papiers, et payer une petite contribution mais qui en vaut vraiment la peine.


Alors suivez-moi, Il va y avoir de la mécanique, du bruit dans l’air et des images furtives dans les yeux.


Mais que faut-il emmener pour être spotter ?

Surtout de la carte mémoire et de la batterie, car ce ne sont pas les sujets qui manquent. Point de vue matériel, un APN qui digère bien le mode rafale, avec de la carte mémoire rapide en écriture, de la longue focale mais aussi du grand angle, et un tabouret ce n’est pas un luxe ! La journée va être longue.


Pour ma part j’avais (à ce moment-là) un Canon EOS7D qui fait du 8 images seconde en mode rafale. L’appareil est équipé d’une carte Compact Flash à écriture rapide SanDisk Extreme PRO, 160 Mo/s, capacité de 16 Go, 3 autres cartes attendant dans la poche ! Trois batteries chargées, pas question de courir après une prise de courant.


Cet APS-C est le bienvenu, avec son rapport de conversion de 1,6, la longueur focale de mes objectifs est largement améliorée. Je suis équipé d’un 24-70 mm, référence plein format, qui deviendra donc un 38-112 mm. La longueur focale du plein format aurait été idéale. Cependant il a été très utilisé car, pendant cette journée, on se retrouve nez à nez avec ces machines volantes. Un grand angle est vraiment utile pour photographier les avions au parking. Puis surtout, un 100-400 mm qui devient un 160-640 mm. Malgré son manque d’ouverture en bout de focale, cela a été un avantage de pouvoir zoomer au plus près. Par chance il faisait très beau et très lumineux.


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

C’est le Jour J

Le jour J est arrivé, rendez-vous est pris aux aurores (c’est l’armée) pour aller faire la queue dans un champ en pleine campagne avec les autres spotter. Et oui, nous sommes loin d’être seul ! Ce sont environ huit cents passionnés qui se dirigent vers la base.


Très organisé, c’est une fouille totale pour chacun d’entre nous, que ce soit personne ou matériel. Les sacs photos sont vidés, chaque pochette inspectée, les objectifs sont scrupuleusement vérifiés en enlevant les bouchons. Vu le nombre de spotter, l’attente peut être longue. Puis ce sont des navettes (cars) qui nous emmènent sur la base militaire.


Voilà, le spectacle commence désormais. Des avions sont déjà en mouvement, des couloirs sont balisés pour se déplacer. Jamais vous ne verrez une flotte aéronautique militaire de si près, à presque pouvoir les toucher, et surtout en aussi grand nombre. Du célèbre Rafale, au F16, F18 Hornet, Gripen, Eurofighter, Tornado ainsi que des hélicoptères et pleins d’autres appareils. Je ne suis pas spécialiste, je ne peux donner toutes les références mais la liste est longue.


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

D’abord prendre sa place

Il faut désormais trouver sa place dans cette immense base ; un aménagement est organisé le long de la piste pour pouvoir admirer le décollage de tous ces engins. C’est là que l’on rejoint les amis Anglais de Mel, des passionnés déjà installés dans les premiers pour réserver la meilleure place.


C’est là que je découvre l’ampleur du phénomène. Je n’ai jamais vu autant de boitiers et d’optiques au m2. Et pas du petit téléobjectif, mais de la longue focale à ouverture constante. Certains promènent même leur matériel dans des charriots tellement ces téléobjectifs sont imposants. Si l’on peut voir quelques 1200 mm, c’est le 400 mm qui reste la base.


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

Que le show commence

Un bruit sourd annonce le début du show. C’est le démarrage des avions par compresseur. Puis les avions montrent leur nez. Les décollages vont s’enchainer pendant plus d’une heure. Une frénésie envahie les huit cents spotter.


En plus du bruit sourd des avions, vous entendez des rafales de crépitement. De vrais mitrailleuses ! A chaque avion qui prend de la vitesse pour décoller (et ça va vite), huit cent personnes ont la tête qui se lève vers le ciel, l’œil collé au boitier.

Et ça déclenche ! Le mode rafale étant roi, je n’ose pas imaginer combien de photos sont prises à cet instant.


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

Puis les avions s’éloignent. Un moment de pause pour tout le monde qui cette fois- ci ont les yeux vissés sur l’écran de l’APN. C’est tentant mais très énergivore pour les batteries. J’évite de regarder les photos, j’attends le retour à la maison. Néanmoins, c’est bien de voir si on a la photo qui va sortir du lot. Il y aura d’autres sessions de rattrapage dans la journée.


Et c’est le retour. Les avions atterrissent plus loin sur la piste, trop loin pour les photographier. Mais le spectacle est au roulage. La piste du taxiway est juste devant nous. La possibilité de prendre en gros plans les pilotes qui savourent ce moment. C’est aussi une ovation de la part des spotter. Le 100-400 mm est un régal pour voir de plus près ces héros de l’aviation militaire.


Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation

Admirer le show

Parfois, il faut savoir faire une pause. Il est conseillé de poser l’APN. Regarder le spectacle de tout ces photographes passionnés, de tous ces appareils qui certes sont des machines de guerre, mais aussi des bijoux de technologie et de puissance. Et c’est comme ça que j’aime à les regarder.


On peut presque les toucher

Décoller, atterrir. Un spectacle quasi permanent. Mais le spectacle est ailleurs aussi. En effet, être spotter au Nato Tigger Meet permet de s’approcher de toutes ces machines. De tellement prêt, que l’on pourrait presque les toucher. Se promener dans les allées balisées, c’est découvrir l’univers des mécaniciens, des pilotes, et de tous ces femmes et ces hommes qui évoluent dans la base.


J’ai donc pu observer, et photographier, la vie autour de ces oiseaux de fer, une autre dimension du Nato Tiger Meet.



Tiger Meet, le graal de la photo d’aviation






C’est aussi l’occasion de ramener des souvenirs, chaque flottille en vend, il y en a pour tous, même pour les enfants qui ne sont pas de la partie ces jours-là.










Voilà, une belle journée de photographie aérienne. C’est complémentaire aux Meeting aériens. En effet, durant les meeting vous verrez toutes sortes d’avions. Ils seront en démonstration, en évolution pour vous épater. Je vous recommande d’ailleurs d’assister à la démo du rafale.


C’est un autre univers que propose le Nato Tiger Meet. L’occasion de faire partie d’un clan particulier et de pouvoir approcher ce que vous ne voyez pas ailleurs, ces avions qui passent trop vite dans le ciel, pour être photographiés…



 

Vous cherchez un photographe professionnel en Loire-Atlantique ?

Ne cherchez plus !


Je suis Benoit Biron, et je suis à votre disposition pour tous vos besoins, que vous soyez un particulier ou un professionnel.

Je suis spécialisé dans la photographie de portrait, mariage, événementiel, immobilier, produit et bien plus encore.


Je vous offre un service personnalisé pour vous garantir des résultats exceptionnels. Utilisant des équipements de pointe, mon expertise pour créer des images saisissantes vous laisseront sans voix.


Contactez-moi pour en savoir plus sur mes services photographiques et comment je peux vous aider à capturer les moments les plus précieux de votre vie ou à promouvoir votre entreprise de manière professionnelle.


My Beauty Spot

Benoit BIRON - Photographe et vidéaste professionnel

44830 Brains

Cet article vous a plus ?

N'hésitez pas à le partager auprès de vos contacts et vos proches.


Vous pouvez également me rejoindre sur les réseaux sociaux

pour suivre mon actualité et mes événements à venir !





49 vues0 commentaire

Comments


bottom of page